– Commander sur le site du Cerf

Citations tirées de Jean-Marc Ferry, L’Allocation universelle. Pour un revenu de citoyenneté, Préface à la nouvelle édition, Paris, Éditions du Cerf, 2016.

« Rien, aucun aléa de conjoncture économique ou autre, ne justifie qu’un citoyen soit privé du minimum à défaut duquel il ne saurait prétendre à l’existence sociale de l’être-reconnu. En langage philosophique on dira qu’un tel droit est clair et a priori. On ne saurait en faire dépendre le bénéfice de quelque circonstance empirique contingente. Aussi bien son inscription dans la Constitution des États ou de leur éventuelle Union (…) est-elle justifiée. »

« Posons enfin la question de fond : Que demande vraiment la justice ? Égaliser les conditions ou assurer à tous une « propriété » ? A mon sens, ce n’est pas de poursuivre une égalisation ex post des conditions et des chances. C’est plutôt d’assurer ex ante une base d’autonomie matérielle égale pour tous, quelle que soit leur situation dans la production. La justice, c’est d’abord l’universalité et l’inconditionnalité de la garantie minimale contre l’extrême précarité. Sur cette base de justice, qui suppose une répartition primaire sociale (ce qui renverse le schéma actuel), il devient moins justifié de poursuivre une égalisation ex post au prix de cette lourdeur que nous connaissons, avec sa complexité et ses effets pervers. Plus besoin non plus de ces myriades de prestations sélectives, avec la bureaucratie de contrôle que cela implique, les demandes de justificatifs et, en général, tout le dispositif de la méfiance qui fait peser une lourde charge psychique sur les personnes en situation précaire, incitant les uns à la tricherie, tandis que d’autres en viennent à renoncer aux démarches requises pour obtenir le RSA. »

« Je n’ignore pas les objections touchant aux incitations à la paresse. Mais voyons les choses de plus près. D’abord, un revenu de base n’incite pas à la paresse, dans la mesure où c’est un vrai minimum. Dès lors que l’on souhaite se payer des vacances, une voiture, fonder une famille, on ne peut s’en tenir à un Revenu Primaire Inconditionnel (RPI). Ensuite, ce genre d’objection — l’incitation à la paresse — procède d’un pessimisme anthropologique assorti d’une méconnaissance des conditions contemporaines de l’identité personnelle. Celle-ci, en effet, ne dépend plus de ce qu’on est de par la naissance, mais de ce que l’on fait, et donc, de l’activité déployée socialement. Tôt ou tard, les personnes qui désirent exister pour la société doivent faire montre d’une activité d’utilité reconnue. Majoritairement, les gens veulent travailler, désirent l’insertion dans l’économie au sens large, secteur privé ou secteur public. Enfin, l’instauration d’un RPI dispense de la tricherie, de la fraude, et donc, de tentations qui portent atteinte au sens civique. Elle représente dans cette mesure un outil de citoyenneté. Ce à quoi les gens aspirent, surtout ceux qui se sentent socialement menacés, ce n’est pas tant d’avoir plus, ils comprennent que le RPI ne les rendra pas plus riches qu’auparavant. Mais ils aspirent avant tout à être prémunis contre l’extrême précarité. C’est une assurance qui n’a pas de prix, un considérable confort psychologique qui, sans proprement supprimer l’inquiétude des fins de mois, réduit considérablement l’angoisse des lendemains. »

« L’essentiel est de garantir un droit réel, opposable, au revenu minimum universel et inconditionnel. Le versement d’une Allocation universelle (AU) n’en est pas la seule formule. L’impôt négatif en est une autre. Chacune a ses avantages et ses faiblesses. En tout cas, il est décisif que le revenu de base soit inconditionnel, ce qui veut dire aussi, cumulable avec tout revenu supplémentaire, afin d’éviter la « trappe du chômage », et donc de maintenir tout allocataire, y compris les chômeurs, en contact avec le système de l’emploi. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s